Mission comptable

Le bilan comptable

Créer son agence d’architecte, c’est également assumer certaines obligations comptables, notamment celle de produire chaque année en fin d’exercice un bilan chiffré de l’activité.

Ce document vous présente une photographie de l’état financier de votre entreprise à une date donnée, encore faut-il en saisir les charmantes subtilités !

La « double-face » du bilan comptable de votre entreprise d’archi

Le bilan comporte deux parties :

  • le passif, qui décline les différentes ressources de l’agence ;
  • et l’actif, qui recense l’emploi de ces ressources, la manière dont elles sont utilisées.

Le total de l’actif est toujours égal au total du passif car les deux parties décrivent en réalité la même chose mais sous un angle différent : la colonne ressources présente une certaine valeur en tant qu’elle est utilisable par l’agence, la colonne emplois affiche la même valeur en tant qu’elle est utilisée par l’entreprise.

Illustration

Soit une agence d’architecture au capital social de 100 000 euros.

Cette somme est mobilisée pour acheter du matériel à hauteur de 300 000 et du mobilier pour 200 000, le reste est placé à la banque.

Au passif du bilan figure la ressource que constitue le capital social de 100 000 euros.

L’actif présente quant à lui les différentes utilisations de cette ressource :

  • 300 000 au poste matériel ;
  • 200 000 au poste mobilier ;
  • et 500 000 au poste banque…

… pour une somme équilibrée de 100 000 euros.

Le passif du bilan de l’agence d’architectes

Le passif est principalement composé :

  • des capitaux propres : le capital social (les apports des associés), les réserves (bénéfices non distribués, affectés au financement de l’entreprise) et le résultat de l’exercice en cours ;
  • des dettes à l’égard des prêteurs de fonds (emprunts, comptes courants d’associés…) ;
  • des dettes à l’égard des fournisseurs qui accordent des délais de paiement ;
  • et des dettes fiscales et sociales (TVA, imposition du résultat, cotisations sociales, etc.)

L’actif du bilan de l’entreprise d’architecture

L’actif présente quant à lui :

  • les immobilisations (corporelles et incorporelles) c’est-à-dire les biens durables : les immeubles, le matériel, le mobilier, le fonds de commerce, etc. ;
  • les marchandises ;
  • et les créances de l’entreprise (créances clients par exemple).

Bon à savoir

S’agissant des immobilisations, le bilan fait valoir trois valeurs successives qui correspondent :

  • à la valeur d’achat du bien ;
  • au montant de sa dépréciation dans le temps ;
  • et à sa valeur nette à la date du bilan (différence entre la valeur d’achat et la dépréciation).

Une question ?

Lorsque vous nous adressez une demande de contact, nous nous engageons à vous répondre par téléphone ou par email dans les 24h.

  • 01 47 63 17 18

    Veuillez prouver que vous êtes humain en sélectionnant Arbre.