Compta-Architectes.com - Comment financer la reprise d’une agence d’architecture ?

Reprendre une agence d’architectes est une démarche moins risquée que créer ex nihilo une structure flambant neuve. En effet, dans le premier cas, la réputation de l’entreprise existe déjà et la question vitale du carnet de commandes à venir sera dès lors moins épineuse. Néanmoins, la reprise coûte cher et le problème du financement s’avère tout aussi central et stratégique… Alors comment faire concrètement ? L’équipe comptable CEA informe les architectes.

Compta-Architectes.com - Comment financer la reprise d’une agence d’architecture ?

Des sous pour reprendre une entreprise d’architecture ! Encore faut-il savoir quelle agence acheter…

Le financement de la reprise d’une agence d’architectes est intimement lié aux caractéristiques de l’entreprise ciblée. S’agit-il d’un fonds de commerce ou bien d’une société ? Quelle est la taille de l’entreprise d’architecture convoitée ? Quel est votre profil personnel en tant que repreneur : héritier, employé, avec plus ou moins d’expérience dans l’architecture mais également dans les questions proprement entrepreneuriales (gestion, management, recherche de contrats, etc.) ?

Selon les situations, différents montages financiers pourront être mis en œuvre : traitement séparé des actifs immobiliers, rachat direct ou bien constitution d’une holding d’acquisition… Les collaborateurs comptables du cabinet CEA sont à votre disposition pour arbitrer entre les diverses solutions envisageables.

Bon à savoir

i

Dans l’hypothèse d’une holding de reprise, il importe que l’agence d’architecture acquise génère suffisamment de bénéfices pour pouvoir faire remonter des dividendes vers la société mère afin d’acquitter la dette d’achat.

Les sources de financement pour la reprise d’une agence d’architectes

Selon les caractéristiques de l’opération envisagée, l’architecte repreneur gagnera à faire appel à divers leviers financiers.

L’apport personnel reste bien entendu de rigueur et largement plébiscité en pratique. Plus de 80 % des repreneurs y ont en effet recours, dans des proportions variables. Une autre source essentielle de financement est le classico-classique prêt bancaire, qui sera consenti à titre personnel ou bien via une société holding dans le cas d’un montage de type LBO.

Enfin, d’autres sources financières, plus accessoires, sont également disponibles. Tel est le cas par exemple du crédit-vendeur, des prêts d’honneur, des aides publiques, du capital-transmission ou bien encore, du moderne et médiatique crowdfunding qui connaît déjà ses lettres de noblesse dans le secteur particulier de l’architecture.

Trucs et astuces

i

Dans l’hypothèse fréquente du prêt bancaire, ayez conscience des éléments propres à rassurer votre « ami banquier », deux principalement :

  • votre profil comme repreneur, c’est-à-dire votre personne et pas uniquement vos diplômes !
  • ainsi que la rentabilité envisagée de l’agence acquise dans les années à venir.

Tout comme votre banquier, l’expert-comptable parle le langage particulier (ésotérique ?) du chiffre… et saura donc aborder en bonne entente, dans votre intérêt, les sujets de technique financière que sont par exemple, la question du prix de rachat ou bien encore, celle du plan de financement global de l’opération : n’hésitez à prendre contact avec un professionnel rompu au secteur de l’architecture !