Compta-Architectes.com - Urbanisme crowdfunded

Compta-Architectes.com - Urbanisme crowdfunded

Le très à la mode financement participatif, de l’anglais « crowdfunding », apparaît comme un moyen nouveau de financer les projets d’architecture et d’aménagement urbain. Ce type de financement gagne du terrain.

Les architectes peuvent d’ores et déjà tirer profit de toutes ses applications possibles et imaginables. Le financement participatif pour et par les agences d’architecture, soutenues par les citoyens, un alliage subtil de capital et de créativité !

Le financement participatif : mécanisme et cadre juridique

Cette forme de désintermédiation née de l’internet au centre de laquelle se rencontrent ressources financières et talent (une forme moderne du mécénat, en quelque sorte) permet de pallier au refus de financements traditionnels bancaires et aussi au manque de budget des collectivités publiques pour la mise en œuvre de projets d’architecture. Le principe se démocratise et vise à lever des fonds en ligne en mobilisant le soutien d’initiatives, de produits, de concepts, d’entreprises par les internautes eux-mêmes qui deviennent « consomm’acteurs ».

Le projet d’architecture et d’urbanisme bien défini, le montant et l’échéance bien fixés, trois catégories de financement direct s’offrent alors à vous :

  • les dons ou « crowdgiving » : les plates-formes permettent de récolter des dons et des contributions pouvant donner lieu à contreparties ;
  • les prêts contre intérêts ou « lending crowdfunding » ;
  • les investissements en fonds propres ou prise de participation via la souscription de titres, appelée « equity crowdfunding ».

Le financement participatif fait l’objet d’un cadre juridique dédié, défini par ordonnance. Egalement disponible en ligne, un guide du gouvernement destiné aux plates-formes en question ainsi qu’aux porteurs de projets. Dérogation au monopole bancaire, régime prudentiel allégé des établissements de paiement, intermédiaires en financement participatif… Vous avez des questions d’ordre juridique et comptable ? L’un de nos experts vous répond sous 48 heures et vous invite à le contacter par email ou directement par téléphone. Dans un premier temps, pour discuter de vos projets et échanger quelques mots autour des questions spécifiques que vous vous posez peut-être.

Architectes, habitants et pouvoirs publics : chacun y trouve son compte

Les pouvoirs publics, les agences d’architecture, les institutions locales et les autres opérateurs ne sont pas toujours en mesure de faire face à la complexité des aménagements urbains. Certains besoins de la collectivité, en termes d’architecture, ne peuvent en effet ou ne veulent parfois pas être financés. Alors l’architecte souvent se demande : comment faire sans ressources propres et face au manque fréquent de capacités financières des collectivités ?

Le financement participatif, sous réserve de pouvoir présenter un dossier parfaitement bien ficelé, peut être la solution alternative aux circuits traditionnels et se présente ainsi comme une voie nouvelle de récolte de fonds pour l’architecte. C’est avec une petite avance que l’ont compris certains confrères architectes. Voici deux exemples particulièrement significatifs de projets urbains innovants et financés (ou en cours de financement) par le crowdfunding à l’étranger :

  • L’ouvrage du « Luchtsingel » à Rotterdam, pont aérien en bois :

L’infrastructure a vu le jour grâce à la générosité des habitants pour répondre au besoin collectif de relier deux pans de la ville (le quartier Hofplein au centre-ville) de façon rapide et sécurisée. Pour réaliser ce projet de passerelle piétonne, un cabinet d’architecture néerlandais a eu l’idée de lancer un appel aux dons via une plateforme participative. Chaque habitant a ainsi pu investir entre 25 euros et 1 250 euros la planche de bois, et en retour symbolique, celle-ci est gravée en son nom. Le pont n’appartient pas aux habitants, il s’agit de « dons pour un bien collectif ». Institutions locales et entreprises privées ont également été séduites par l’enthousiasme collectif suscité par ce projet de revitalisation de quartier à travers ce slogan : « Plus vous donnez, plus long est le pont ! »

  • Autre exemple, outre-Atlantique, le projet « + Pool » :

Il vise à construire une piscine flottante et auto-filtrante sur L’East River à New York. Le projet, mis en ligne sur une plateforme de financement participatif, a déjà réuni suffisamment de souscripteurs pour financer les premiers prototypes de son système auto-filtrant et promet en échange aux contributeurs une plaque nominative sur la future piscine.

Trucs et astuces

i

La présentation de votre projet et sa communication doivent trouver comment motiver l’acte plutôt que d’assurer le retour sur investissement. Il s’agit d’imaginer comment engager les acteurs donateurs et leur donner envie de mobiliser leurs ressources (autant financières que personnelles). Chaque étape du projet architectural (de la conception à la mise en œuvre en passant par la gestion de projet et le dossier de financement) doit reposer sur une campagne mobilisatrice dédiée et dont le principe de base, bien posé, sera la clé de l’implication des citoyens vers un urbanisme connecté collectif !