Compta-Architectes.com - France-Active

Compta-Architectes.com - France-Active

L’association France Active intervient financièrement pour améliorer la situation des personnes en difficulté au regard de l’emploi mais aussi auprès d’entreprises matures véhiculant son idéologie.

Les architectes sont dotés d’un potentiel de soutien non négligeable et le financement solidaire leur apporte généralement un double avantage : gagner en visibilité et garantir leur propre activité.

En quoi consiste l’action de France Active ?

A travers France Active, les personnes se trouvant dans une situation précaire bénéficient d’un accès au financement similaire à celui proposé par les banques. A la différence des structures misant sur la rentabilité de leur investissement dans une start-up par exemple, la politique de France Active est principalement axée sur le développement d’un réseau solidaire de proximité visant à conserver et développer l’activité économique d’une région.

L’association juge au préalable de la viabilité du projet entrepreneurial qu’elle devra soutenir. Ainsi, l’action de cette entité est triple :

  • aider les personnes en difficulté à créer leur entreprise ;
  • assurer le financement et le suivi de ces mêmes entreprises ;
  • soutenir les actions de solidarité pour l’emploi menées par d’autres.

Son fonctionnement est garanti par des subventions territoriales. Munie de solides outils juridiques, cette structure dispose de la crédibilité nécessaire pour obtenir des crédits bancaires à de faibles taux d’intérêt (en 2009, 78 % des crédits professionnels obtenus étaient rémunérés à moins de 5 %).

Quels types d’entreprises sont soutenus par France Active ?

D’une manière générale, les entreprises financées par l’association doivent présenter une utilité sociale. Un architecte devra donc présenter son projet de conception ou remplir sa mission de conseil, en répondant à une problématique d’intérêt général : prévenir l’exclusion sociale, protéger l’environnement, promouvoir les biens culturels…

Concrètement, l’entreprise doit remplir au moins l’un de ces objectifs :

  • employer des personnes accédant difficilement au marché du travail ;
  • rendre ses prestations plus accessibles qu’elles ne le sont dans le commerce « classique » ;
  • ne pas engendrer de profits qui ne soient redistribués.

Dans le domaine de l’architecture, les ouvrages construits en respectant l’environnement ou les logements sociaux accessibles aux personnes handicapées, par exemple, suivent ces directives.

Rejoindre le réseau France Active en tant qu’architecte

Le métier d’architecte fournit, par sa règlementation, de multiples façons de se constituer « entreprise solidaire » soutenue par France Active. En effet, ce professionnel peut aisément moduler le prix de ses prestations lorsqu’il exerce dans le privé.

Son statut l’autorise à se faire rémunérer en pourcentage des travaux effectués. Ce montant ne fait pas l’objet d’une détermination officielle et est donc négociable avec le client. Dans le même ordre d’idée, un architecte peut fixer un « forfait-mission » ou un taux horaire relativement bas.

Alors que le secteur fait état de difficultés, le concours d’une association comme France Active constitue tout autant un moyen d’assurer la pérennité d’un cabinet débutant ou en perte de vitesse.