Compta-Architectes.com - Spécialisation métier concepteur paysagiste

Le concepteur paysagiste : porteur d’une vision particulière de l’architecture

Compta-Architectes.com - Spécialisation métier concepteur paysagiste

Le concepteur paysagiste, maladroitement appelé « architecte paysagiste », mobilise des compétences orientées vers des secteurs sensibles, comme la protection de l’environnement et de la biodiversité.

Il peut intervenir dans l’aménagement de jardins privés ou dans les zones urbaines et rurales souffrant de dégradations (en termes d’infrastructures autant que de végétation). Comme un architecte en bâtiment, le concepteur paysagiste produit des études pour ses clients… A la seule différence que ces études ne concernent que les extérieurs.

Une différence sémantique et pratique

Le titre d’architecte paysagiste n’est pas reconnu en France et l’activité qu’il recouvre en pratique est très peu réglementée. Alors que les autres pays francophones l’utilisent, notre législation a recours à toutes les variantes du terme de « concepteur paysagiste ». Comble du paradoxe, la traduction française des directives du Bureau International du Travail fait apparaître l’expression « architecte paysagiste » depuis 1965. Cela ne semble pas nuire à la réputation de ces professionnels français car certains se distinguent en Angleterre, en Allemagne, en Chine, au Liban ou encore, au Viêt Nam.

A la différence d’un architecte classique qui doit définir chaque étape de ses missions par écrit, le concepteur paysagiste doit s’adapter à l’environnement et ne peut pas décrire son action exacte sur le long terme. En effet, satisfaire une commande revient, pour lui, à prendre en charge le dossier administratif mais aussi à comprendre le projet envisagé. Il confronte la demande du client avec son mode de vie et les résultats de son analyse paysagère destinée à gérer les contraintes environnementales. La suite de sa mission consiste à présenter les esquisses commentées des différents travaux, retranscrire les caractéristiques du terrain et prévoir les emplacements des plantations, infrastructures et réseaux d’alimentation en eau.

Les missions du concepteur paysagiste

Le concepteur paysagiste, comme les autres professionnels de l’architecture, est en charge de la maîtrise d’œuvre d’un projet confié par le maître de l’ouvrage. Les missions du concepteur paysagiste présentent des similitudes avec celles d’un architecte en bâtiment mais s’en détachent également. Par exemple, s’il souhaite travailler dans le secteur public, son dossier de candidature à un appel d’offre contient, en plus des documents habituels, un relevé typographique, c’est-à-dire un dessin de l’ensemble des éléments présents ou à construire sur le terrain en question. Le paysagiste intervient aussi auprès des particuliers.

Sa compétence de base en architecture est complétée par :

  • des connaissances en botanique pour aménager les espaces extérieurs ;
  • une créativité personnelle pour communiquer au client sa vision finale du projet ;
  • une capacité à œuvrer au sein d’un milieu évoluant sans cesse ;
  • une prise en compte du patrimoine historique et culturel, économique et social ;
  • une réflexion sur les problématiques urbaines (expansion des villes, industries…) ;
  • une anticipation des évolutions naturelles du paysage.

Bon à savoir

i

La formation pour devenir concepteur paysagiste est relativement longue et proposée par des écoles privées comme des universités. La fonction de concepteur paysagiste peut s’exercer sous plusieurs formes : salarié d’« espaces verts » territoriaux ou responsable de son propre cabinet d’architecture paysagère. De ce choix découle une série de conséquences juridiques du ressort d’un expert-comptable. N’hésitez pas à contacter nos collaborateurs pour obtenir davantage d’informations à ce sujet.