Compta-Architectes.com - Spécialisation métier bureau d'études techniques, bâtiment et construction
Compta-Architectes.com - Spécialisation métier bureau d'études techniques, bâtiment et construction
Extrait du livre « BIM et maquette numérique », en coédition Eyrolles – CSTB – sous la Direction d’Olivier Celnik

Le cycle de vie du bâtiment et sa complexité technique et réglementaire imposent l’ouvrage de construction comme un lieu de croisement entre différents métiers. De l’esquisse au chantier, qualité et conformité finales de l’œuvre priment, et avec elles se joignent des compétences professionnelles très variées.

Dans la famille Maîtrise d’œuvre, CEA demande : le bureau d’études techniques !

« Certains chantiers, complexes, peuvent nécessiter
le recours à un bureau d’études. »

Il s’agit de présenter ici les grands traits du bureau d’études techniques (BET) à travers ce que nous laissent entrevoir nos clients, figures du bâtiment et de l’architecture.

Quel rôle du BET dans un projet architectural ou urbain ?

Le BET épaule le maître de l’ouvrage ou bien le maître d’œuvre (architecte) sur des points de spécificité technique relevant de sa compétence.

Par exemple, un BET structure accompagne l’architecte sur le dimensionnement des ouvrages en béton et le calcul des structures. Souvent il s’occupera de dessiner les plans bétons du dossier de consultation des entreprises (DCE) et rédigera le CCTP (cahier des clauses techniques particulières) du gros œuvre.

De la même manière, un BET bois gérera les structures en bois, notamment l’ensemble des calculs relatifs aux charpentes.

Le bureau d’études fluides plomberie est en charge quant à lui de la conception technique des lots plomberie, chauffage, ventilation et climatisation. En coordination avec les autres BET et l’architecte, il produira entre autres documents, la notice thermique.

L’acousticien est responsable de l’étude acoustique : épaisseur des cloisons, faux plafonds, résilients acoustiques dans le sol, etc.

Côté jardin cette fois, le BET VRD conçoit les espaces extérieurs d’un point de vue technique. En collaboration (plus ou moins étroite) avec l’architecte et/ou le paysagiste de la maîtrise d’œuvre, il réalise la partie descriptive technique correspondant auxdites prestations de surface.

Citons enfin le BET de diagnostic immobilier (amiante, plomb, DPE, gaz, électricité, termites, etc.) : le plus souvent missionné directement par le maître de l’ouvrage, il est en général indépendant de la maîtrise d’œuvre (intervention en amont et/ou en aval).

Le BET : quand, quoi, comment ?

Lorsqu’un architecte répond à un marché (public ou privé), c’est qu’il estime être en mesure de remplir le cahier des charges du projet et ce, dans l’enveloppe allouée. Deux chemins s’ouvrent alors :

  • soit ses compétences techniques et ses moyens humains lui permettent d’y répondre « en direct » ;
  • ou bien il fera appel le cas échéant à un BET pour approfondir les aspects thermiques, la structure, l’aménagement paysager, le calcul de structures, etc.

On dit de l’agence d’architecture qu’« elle missionne le BET » (en sous-traitance ou en co-traitance) dans l’objectif final que l’ensemble du projet soit mieux maîtrisé. Mais le bureau d’études peut aussi être directement sollicité par le maître de l’ouvrage, par exemple pour la réalisation d’une étude de faisabilité en amont du projet ou pour la rédaction du cahier des charges techniques professionnelles.

Cet article présente quelques grandes lignes d’interaction professionnelle qui sont bien entendu à étudier et nuancer au cas par cas.

Des prestataires de « savoir-faire technique »

A vocation créative ou non, les BET se composent avant tout de spécialistes utilisant des techniques d’ingénierie de pointe en matière de matériaux tels que le béton et le bois, de structures et de fluides…